Raphaëlle tells her stories from Rwanda in French, as several generations of Rwandans are still francophones. It also helps to begin to address a more worldwide community. Edify wishes to make its blog accessible to those it serves in Rwanda.
[translate_this lang=”fr”]
Ces trois dernières semaines ont été riches en découvertes de l’esprit rwandais. Nous sommes arrivés sans trop savoir qui étaient les habitants de ce pays et comment ils nous recevraient. Nos premiers pas à Kigali (prononcer Tchigali) ont constitué à chercher une maison à louer pour loger l’équipe. Nous en avons profité pour découvrir les différents quartiers de la ville et avons apprécié de parfois rencontrer les propriétaires.

Un jour de visite, toujours aussi curieuse, je demande à l’homme habitant la maison qui est cette personne si sérieusement vêtue sur cette photo-portrait. Il me répond que c’est lui-même en tenue officielle de juge. Nous voilà en tête à tête avec l’une des personnes en charge de la justice de ce pays! Nous bavardons un peu plus avec lui, très impressionnés de pouvoir aborder un des membres de ce corps réputé inflexible et autoritaire au Rwanda, et le voilà qui se met à nous poser des questions sur notre présence dans son pays. Nous tachons de lui expliquer notre mission, et il nous répond de façon très polie sans être pour le moins très ferme “It is good that you are here to give us a little push forward, because we need it, but eventually we want to do things by ourselves, without your help”

Son message était très clair et résume bien l’attitude des Rwandais face à l’aide internationale. Ils l’acceptent tant qu’elle rentre dans leurs plans et que les étrangers veulent bien les aider dans leurs projets mais ils se gardent bien de trop compter dessus ou de lui donner trop d’importance. Orgueil et sagesse du Rwanda! Il était bon pour nous de nous rappeler que nous sommes ici pour un temps bien déterminé avant de partir en leur laissant ce que nous aurons construit.
[/translate_this]